Lecture-Concert -
1h / à partir de 10 ans 
Jean Quiclet > mise en voix | Stéphane le Tallec > mise en musique

Souvent la poésie m'emmerde est né d’une envie toute simple : partager l'amour des textes poétiques et transmettre des émotions que nous avons ressenties à leur lecture. 

Ce transfert, nous l'opérons avec des notes et des mots aux travers d'ambiances feutrées, parfois envolées, suaves ou déjantées. Créer une bulle hors du temps où l'haleine se respire et les oreilles scrutent les moindres virgules.
Nous avons choisi de nous concentrer uniquement sur les poèmes qui nous ont touchés, émus, surpris ou marqués. Poètes classiques et contemporains, certains connus et d’autres moins se retrouvent enveloppés dans une expérience que l’on voudrait unique, envoûtante et saisissante.

/// EXTRAITS AUDIO



Des textes
Textes et poèmes rares ou connus, classiques ou contemporains, toujours choisis totalement subjectivement par le duo. Au programme selon les versions : Charles Baudelaire, Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Rudyard Kipling, Blaise Cendrars, Boris Vian, Louis Aragon, Norge, Jean L’Anselme, Francesco Pittau (à qui nous devons le titre du spectacle), Gherasim Luca, Jean Tardieu, Pierlyce Arbaud, Khalid el Morabethi, Thomas Vinau, Victor Hugo…

Des musiques
Stéphane le Tallec a écrit toutes les musiques, en totale symbiose avec les texte et leur lecture. La partition est aussi importante que la partie voix et le spectacle n'existerait pas sans cette combinaison.

Une ambiance
Souvent la poésie m'emmerde est un spectacle auditif qui transporte le public dans une douce rêverie, un halo poétique entêtant et dépaysant où les mots et la musique se marient pour mieux enivrer les esprits. Aucun artifice, seul l'essentiel est là.

Infos techniques
Forme souple et tout-terrain, en intérieur ou extérieur. Seuls requis : de l'écoute. Les artistes apprécient également la proximité avec le public et une assise confortable (chaises longues).

/// PRESSE

UN VOYAGE STUPÉFIANT
Port-Louis - le Télégramme, 21 juillet 2018 
« Souvent la poésie m’emmerde ». Un titre provocateur pour ce moment de poésie pure proposé ce jeudi soir, à La Dame Blanche, par la Jo Coop Compagnie. Jean Quiclet, la voix, en rajoute : « Mallarmé m’a toujours cassé les pieds », nous confie-t-il hors micro. Avec son compère Stéphane Le Tallec pour la mise en musique, il emmène avec lui le public du café-librairie, dans un monde absurde qui est pourtant le nôtre. Le voyage se fait en douceur. Appuyé par une musique stupéfiante, l’artiste nous demande simplement de l’écouter. Les mots d’écrivains, célèbres ou non, n’ont plus vraiment d’importance. Les notes, le son, l’acoustique ont pris le dessus pour nous atteindre.
―――――――
Lorient - Le Télégramme, 24 mai 2017
On respire la poésie, on l'absorbe grâce à cette mise en voix originale, où dialoguent la musique et la poésie dans une partition musicale calée au millimètre.
―――――――
Lorient - Ouest France, 24 mai 2017
Volontairement provocateur, le titre de leur spectacle invite à renouer avec le genre littéraire.
―――――――
UNE MISE EN BOUCHE FEUTRÉE
Clohars-Carnoët - Ouest France, 13 octobre 2016
Poésie et musique par la compagnie lorientaise qui donne un regard contemporain sur la poésie.

/// SUR COMMANDE
En 2023, l'équipe travaillera sur des textes de Pierre Loti suite à une commande spécifique.

/// VERSION KIDS
La prochaine création de la compagnie sera une adaptation pour le jeune public avec des textes contemporains et un travail sur les objets.